29.6.17

Prologue (2/8) - #2

De ce que j'ai pu apprendre de mes longues années de recherche, les raisons ayant poussé le Prêtre Justem à créer la magie tiennent, sans surprise, dans la stratégie de guerre.
Il créa, en quelques sortes, l'immortalité afin que cesse les pertes. Cette immortalité n'était pas parfaite, loin de là. Le Prêtre Justem, suivant les règles de la Nature, selon lesquelles rien ne se crée, mais rien ne se perd, toute vie est le fruit de la transformation d'une autre.
Avant la création de la magie, chaque mort fit envoler une vie dans les limbes du monde pour la rendre à la nature.
Pour lui, la solution résidait dans l'étreinte de cette vie par les pétrifications des êtres dans des joyaux renfermant l'âme du défunt.
Cette solution fut vivement critiquée des plus virulents nobles des trois royaumes confondus. Pour eux, il n'avait pas créé l'immortalité, mais n'avait créé, à travers la Magie, qu'une arme supplémentaire qui allait servir à des fins militaires.
Le paradoxe de leurs propos n'atteignit jamais le Prêtre Justem et ce dernier défendit becs et ongles qu'il trouverait un moyen de ramener les statues à leur état, sans qu'une vie n'ait à être sacrifiée. C'était là l'une des deux limites de cette solution, la seconde étant que seule la mort qui découlait de la magie ne pouvait prétendre à une pétrification.
Ne souhaitant être dupe, les Grands Généraux de chaque royaumes le pourchassèrent. Il mourra en martyre de l'arme qu'il avait lui-même créé, et ainsi pétrifié à son tour dans un joyau, après plusieurs années de fuites.

 [PRÉCÉDENT] < > [SUITE]

Feedbacks :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire